aides-location

Quelles sont les aides à la location pour mineur ?

Vouloir louer un logement en tant que mineure est une affaire très délicate. Et pour cause, les bailleurs sont de plus en plus retissant à l’idée d’accorder un bail de location à cette classe de preneur. En effet, avec les études et les petits jobs, ces étudiants mineurs peinent réellement à payer leur loyer. Heureusement, les pouvoirs publics ont créé des aides au logement pour soutenir les candidats à la location avec des revenus limités. Dans la suite de ce billet, l’on vous expose les principales aides à la location pour les mineurs.

Les aides à la location de la CAF 

La Caisse d’allocations familiales est une institution spécialement créée pour accompagner les preneurs dans la recherche d’un appartement. Contrairement à d’autres agences nationales, elle est spécialisée dans l’attribution des aides au logement à une classe particulière de locataire. En effet, pour bénéficier des assistances de la CAF, il faut obligatoirement posséder une convention de location et être détenteur des revenus limités. Les aides de la Caisse d’allocations familiales concernent l’APL ou l’ALS.

L’APL : l’aide personnalisée au logement 

L’allocation personnalisée au logement (APL) est une aide financière de la CAF directement versée au bailleur pour le compte du locataire. Elle vise à prendre en charge une partie du loyer du preneur. Ce privilège est accordé à toute personne de nationalité étrangère ou non sans distinction d’âge. Cependant, pour bénéficier de l’APL, le locataire doit vivre dans le logement au titre de résidence principale et être possesseur de revenus limités ne pouvant supporter l’intégralité du loyer.

En plus, les frais de la location ne doivent pas excéder un plafond défini par la CAF. Pour que les étrangers bénéficient de l’aide personnalisée au logement, il faut obligatoirement qu’ils soient titulaires d’un titre de séjour et qu’ils soient en conformité avec toutes les démarches obligatoires pour résider en France. À noter que le locataire ne pourra bénéficier de cette aide à la seule condition que le logement du bailleur fasse l’objet d’un contrat avec l’État.

L’ALS : l’allocation de logement social  

L’ALS est l’aide au logement social généralement versé aux étudiants mineurs. Elle n’oblige pas de vivre dans une habitation conventionnée. Il suffit que le locataire soit non éligible à l’APL et que l’appartement constitue sa maison principale pour demander à profiter de cette allocation. La demeure peut concerner la location meublée ou non meublée.

Elle prend généralement la forme d’une aide financière qui prend une partie du loyer. Il est soit versé au bailleur soit versé au locataire qui se chargera de le restituer. L’éligibilité à l’ALS est calculée en fonction de :

  • l’emplacement du logement ;
  • de prix du loyer ;
  • la capacité financière du locataire ;

L’aide de la garantie Visale 

La garantie Visale est une aide gratuite mise en place aussi bien pour les locataires mineurs et majeurs et spécialement pour les étudiants. Elle prend en charge les loyers impayés du locataire ainsi que les charges liées aux travaux en cas de dégradation. À noter que la garantie Visale n’est pas cumulable avec d’autres assurances comme la caution solidaire ou l’assurance loyer.

Elle concerne aussi bien les logements meublés ou non meublés à condition de ne pas dépasser le seuil de revenus prévus par l’organisme d’attribution (1500 euros pour les individus autonomes et 800 euros pour les personnes ne possédant pas de revenus personnels).

En somme, les aides à la location mineurs concernent les aides de la CAF (l’APL et l’ALS) et la garantie Visale. Il faut cependant noter que leur attribution est soumise à des conditions particulières même en étant mineure.